Connect with us

Santé

Comment lutter contre les troubles du sommeil ?

Avatar

Published

on

traitement Troubles du sommeil

Si vous souffrez d’insomnie, il y a de nombreuses mesures que vous pouvez prendre pour changer les comportements et le mode de vie pour vous aider à vous endormir. Voici quelques conseils pour vaincre l’insomnie.

 

Réveillez-vous à la même heure chaque jour

Il est tentant de dormir tard le week-end, surtout si vous avez mal dormi pendant la semaine. Cependant, si vous souffrez d’insomnie, vous devriez vous lever à la même heure chaque jour afin d’entraîner votre corps à se réveiller à un moment constant.

Éliminez l’alcool et les stimulants comme la nicotine et la caféine

Les effets de la caféine peuvent durer plusieurs heures, même jusqu’à 24 heures, de ce fait les chances qu’elle impacte le sommeil sont importantes. La caféine peut non seulement causer de la difficulté à amorcer le sommeil, mais aussi provoquer des réveils fréquents. 

L’alcool peut avoir un effet sédatif pendant les premières heures suivant la consommation, mais il peut alors conduire à des réveils fréquents et à une nuit de sommeil non réparateur. Si vous prenez des médicaments qui agissent comme stimulants, comme des décongestionnants ou des inhalateurs pour l’asthme, demandez à votre médecin quand ils devraient être pris pour aider à minimiser tout effet sur le sommeil et commencez un traitement Troubles du sommeil.

Limitez les siestes

Bien que la sieste semble être un bon moyen de rattraper le sommeil manqué, ce n’est pas toujours le cas. Il est important d’établir et de maintenir un cycle de sommeil régulier et de s’entraîner à associer le sommeil à des indices comme l’obscurité et un coucher régulier. La sieste peut jouer sur la qualité du sommeil nocturne.

Faites de l’exercice régulièrement

L’exercice régulier peut améliorer la qualité du sommeil et sa durée. Cependant, l’exercice immédiatement avant le coucher peut avoir un effet stimulant sur le corps et doit être évité. Essayez de terminer l’exercice au moins trois heures avant de prendre votre retraite pour la nuit.

Limitez les activités dans le lit

Le lit est pour dormir et avoir des relations sexuelles et c’est tout. Si vous souffrez d’insomnie, équilibrez pas le chéquier, n’étudiez pas ou ne téléphonez pas, par exemple, au lit ou même dans la chambre, et évitez de regarder la télévision ou d’écouter la radio. Toutes ces activités peuvent accroître la vigilance et rendre difficile l’endormissement.

Ne pas manger ou boire avant d’aller au lit

 Manger un dîner tardif ou grignoter avant d’aller au lit peut activer le système digestif et vous tenir éveillé. Si vous souffrez de reflux gastro-oesophagien (RGO) ou de brûlures d’estomac, il est encore plus important d’éviter de manger et de boire juste avant de vous coucher, car cela peut aggraver vos symptômes. En outre, boire beaucoup de liquides avant de se coucher peut submerger la vessie, nécessitant des visites fréquentes à la salle de bains qui perturbent votre sommeil.

Rendez votre environnement de sommeil confortable

 La température, l’éclairage et le bruit doivent être contrôlés pour que la chambre soit propice à la chute (et au sommeil). Votre lit devrait se sentir à l’aise et si vous avez un animal de compagnie qui dort dans la chambre avec vous, envisagez de faire dormir l’animal ailleurs si elle a tendance à faire du bruit la nuit.

Arrêtez de vous inquiéter avant d’aller au lit

Si vous vous trouvez au lit en pensant à demain, pensez à réserver une période de temps – peut-être après le dîner – pour revoir la journée et faire des plans pour le lendemain. Le but est d’éviter de faire ces choses tout en essayant de s’endormir. Il est également utile de faire une liste, disons, des tâches liées au travail pour le lendemain avant de quitter le travail. Cela, au moins, élimine une série de préoccupations.

Réduire le stress

 Il existe un certain nombre de thérapies de relaxation et de méthodes de réduction du stress que vous pouvez essayer de détendre l’esprit et le corps avant d’aller au lit. Exemples : relaxation musculaire progressive (peut-être avec bandes audio), techniques de respiration profonde, imagerie, méditation et rétroaction biologique.

Envisagez de participer à la thérapie cognitive

La thérapie cognitive aide certaines personnes souffrant d’insomnie à identifier et corriger les pensées et les croyances inappropriées qui peuvent contribuer à l’insomnie. En outre, la thérapie cognitive peut vous donner les bonnes informations sur les normes de sommeil, les changements liés à l’âge du sommeil, et aider à fixer des objectifs de sommeil raisonnables, entre autres choses.

Continue Reading

Santé

Tout ce qu’il faut savoir sur les brûleurs de graisse

Avatar

Published

on

By

bruleur de graisse

Perdre du poids est indispensable pour certaines personnes. En effet, s’il est très courant de devoir brûler les graisses pour éviter de tomber malade, il est également possible de vouloir devenir mince pour se sentir bien dans sa peau. Les brûleurs de graisse représentent des produits qui peuvent être efficaces et qui vous permettent de profiter de plusieurs avantages liés à la perte de poids. 

Les lignes qui suivent vous permettent de prendre connaissance de plusieurs informations importantes sur les brûleurs de graisse. 

 

Les différentes fonctions du brûleur de graisse

Les brûleurs de graisse sont des compléments alimentaires qui peuvent avoir des fonctions intéressantes sur le corps humain. Il est donc possible de trouver sur le marché différents modèles de brûleurs de graisse. Chaque produit détient une fonction spécifique pouvant être différente de celle des autres. Les gelules anti graisse peuvent alors vous aider dans la conversion des graisses en énergie. Cela dit, les graisses qui ne sont pas indispensables et qui sont dans votre corps peuvent être éliminées et changées en énergie, ce qui vous permet de ne pas ressentir la fatigue même si vous diminuez votre consommation d’aliments. 

Il est aussi possible de vous tourner vers des produits qui freinent votre appétit. Ces derniers sont également intéressants pour ceux qui n’arrivent pas à limiter le grignotage surtout en dehors des 3 repas principaux par jour. Les brûleurs de graisse peuvent également avoir la fonction de diminuer le taux de sucre que vous avez dans le sang et surtout d’augmenter la température centrale de votre corps pour brûler les calories. 

Le choix du brûleur de graisse est important pour éviter de consommer des produits qui ne sont pas adaptés à vos besoins. Pour réussir dans la perte de poids que vous entreprenez, il convient alors de prendre rendez-vous auprès d’un nutritionniste ou d’un médecin. Les professionnels sont expérimentés et peuvent vous recommander le type de produit à consommer pour atteindre vos objectifs. 

Pourquoi prendre un brûleur de graisse ? 

Contrairement aux idées reçues, les produits qui sont spécialement conçus pour brûler les graisses du corps peuvent être efficaces. Ils offrent même des avantages énormes pour ceux qui font face à des soucis liés au surpoids. Comme c’est un complément alimentaire, le brûleur de graisse peut vous aider à diminuer votre consommation alimentaire. En effet, si vous choisissez un produit qui freine votre appétit, vous pouvez très rapidement perdre du poids car vous ne ressentez plus la faim comme avant après votre première consommation. 

Ces suppléments peuvent également vous permettre de transformer la graisse que vous absorbez en énergie. Pour cela, il empêche le corps d’absorber les nouvelles graisses. 

Vous pouvez aussi gagner beaucoup de temps pour atteindre vos objectifs de perte de poids. Cela dit, contrairement aux régimes qui vous prennent votre temps dans les préparations des plats, les brûleurs de graisse sont présentés sous la forme de gélules à prendre de manière quotidienne et régulière. Vous pouvez donc les emmener partout et leur consommation ne nécessite qu’un peu d’eau.

Continue Reading

Maison

Comment réaliser correctement un massage des cervicales ?

Avatar

Published

on

By

massage des cervicales

Savez-vous que la zone de la nuque est un endroit particulièrement sensible ? Effectivement ! C’est pourquoi elle concentre souvent de nombreuses tensions. Mais comment alléger ces douleurs alors ? En fait, le massage et l’auto massage présentent deux options optimales, permettant de soulager efficacement la cervicale. Mais comment procéder ? Ne vous inquiétez pas ! On va vous guider à travers cet article. Suivez-le.

  (suite…)

Continue Reading

Santé

Comment se nourrir lors de la période d’allaitement?

Avatar

Published

on

By

allaitement

Après l’accouchement, on a hâte de reprendre nos anciennes habitudes alimentaires. Toutefois, l’alimentation de bébé dépend encore de celle de sa maman. En effet, tout ce que vous mangez sera digéré par votre bébé à travers l’allaitement. C’est pourquoi il est nécessaire de se nourrir correctement tant que vous allaitez. Le régime pour femme allaitante se doit d’être varié, riche en nutriments et dépourvu de toutes substances nuisibles à la santé du nourrisson. Découvrez dans cet article comment vous nourrir durant l’allaitement.

Le régime alimentaire à adopter durant l’allaitement

Mauvaise nouvelle, vous ne pouvez pas faire de régimes afin de perdre vos kilos de grossesse puisque vous devez manger suffisamment pour reprendre des forces. Mais bonne nouvelle, le régime alimentaire lors de l’allaitement est nettement moins strict qu’au cours de la grossesse !

En bref, vous pourrez manger de tout (presque), à condition que ce soit sain et équilibré. Vous devrez en effet adopter une bonne alimentation pour que votre lait soit de bonne qualité. La santé, la croissance et le bon développement de votre petit bout de chou en dépendront.

Voici un aperçu des aliments à privilégier :

  • Les fruits et légumes
  • Les fruits à coque : amandes, noix de cajou, pistaches…
  • Les produits laitiers : lait, fromage, yaourt…
  • Le poisson : merlan, cabillaud…
  • La viande de bœuf, veau, porc, agneau…
  • Les céréales complètes : flocon d’avoine, quinoa…

Mais même avec une bonne alimentation, la production de lait pose souvent problème à beaucoup de femmes. D’autres en produisent en excès tandis que certaines n’en produisent pas assez. Le deuxième cas est notamment celui qui cause le plus de soucis, car le bébé a faim. Pour favoriser la montée de lait, vous devez vous hydrater suffisamment. Buvez au moins 1,5 l d’eau par jour et des tisanes en complément. Elles peuvent être à base de plantes galactogènes telles que le fenouil, le cumin, le fenugrec, l’avoine… Vous en trouverez dans pratiquement toutes les pharmacies et parapharmacies. Mais si vous ne pouvez pas vous déplacer, il est possible de vous faire livrer par la parapharmacie en ligne à Plan-de-Cuques par exemple.

Les aliments et les boissons à éviter au cours de l’allaitement

Bien qu’il n’y a pas de régime strict à suivre durant l’allaitement, certains aliments sont tout de même à éviter. Notamment ceux pouvant nuire à la santé de bébé et de la maman. Voici les aliments déconseillés ou ceux à prendre avec modération tant que vous allaitez :

L’alcool

Même bu en petite quantité, l’alcool reste dans le lait de la mère pendant plusieurs minutes, voire plusieurs heures. En dépit du fait que si vous songez à tirer votre lait, cela ne l’éliminera pas pour autant. Évitez donc d’en consommer tout au long de votre période d’allaitement !

Le café (et autres boissons excitantes)

Le café n’est pas strictement à éviter. Ce qui l’est, c’est l’excès ! Une consommation modérée (une à deux tasses par jour) est acceptable. Cependant, il faut tenir compte des autres sources de caféine telle que le thé, certaines boissons gazeuses, etc. Trop en boire peut perturber le sommeil de bébé et le rendre irritable. Préférez le lait, les jus de fruits, ou des tisanes. Bien évidemment, la boisson indispensable : l’eau.

Les aliments provoquant les coliques de bébé

Certains aliments en excès peuvent déclencher des coliques chez bébé. C’est le cas des choux (le chou-fleur, le chou de Bruxelles), des brocolis, du lait de vache, des oignons, des agrumes et des tomates. Bien évidemment, il ne faut pas s’en priver totalement pour éviter les carences. Mais il est conseillé d’en consommer avec modération. Par ailleurs, si vous pensez que d’autres aliments sont à l’origine des coliques de votre bébé, cessez d’en manger durant quelques jours pour voir si la situation s’améliore.

Certes, il existe désormais des substituts au lait maternel, mais l’allaitement reste la meilleure façon de nourrir un nouveau-né. Il contient naturellement tous les nutriments dont bébé a besoin. De plus, l’allaitement favorise les liens entre votre bébé et vous. Tant que vous en avez la possibilité, allaitez votre bébé ! S’il s’avère être un moment douloureux pour vos seins, sachez qu’il existe des protège-mamelons vendus en pharmacie ou sur une parapharmacie en ligne.

Continue Reading

Copyright © 2022